Le massage sensoriel Centre Tui Na – Méthode Rozman© pour le Syndrome de Down

Le Syndrome de Down

Le Syndrome de Down (SD) (Trisomie 21) est une anomalie chromosomique congénitale provoquée par la présence d’un chromosome surnuméraire pour le 21e paire. La plupart des personnes atteintes de SD ont des problèmes de cognition, légers à modérés, d’utilisation du langage et de la mémoire, ainsi que de nombreux problèmes de santé physique.

Un faible tonus musculaire et des difficultés à contrôler les mouvements et la posture sont très courants dans le cas de personnes trisomiques. Les problèmes de la perception sensorielle sont également fréquents – par exemple les déficiences visuelles, les difficultés de traitement des informations auditives (son) et tactiles (toucher), ou la perception de la douleur.

Jusqu’à tout récemment, l’opinion la plus répandue était que les personnes atteintes de SD étaient moins sensibles à la douleur. Cependant, les scientifiques ont récemment découvert que le traitement de la douleur par le système nerveux est plus lent, mais que leur expérience de la douleur est la même, voire plus forte, que chez les autres personnes.

Les enfants atteints de Syndrome de Down ont souvent des problèmes de comportement, des problèmes d’attention et des comportements obsessionnels ou compulsifs. Si un enfant est sensible au bruit ou a des difficultés à traiter l’information visuelle, se sentira facilement déconcentré dans un environnement bruyant, ce qui peut provoquer des crises de colère et d’autres comportements difficiles. Cet enfant peut aussi avoir des difficultés à aller aux endroits nouveaux et inconnus, et peut réagir d’une manière négative à un changement de sa routine. Les situations et les environnements nouveaux impliquent de nouvelles informations que leurs systèmes sensoriels et nerveux doivent traiter et auxquelles doivent s’habituer. L’enfant sera donc résistant à ces changements.

Les enfants atteints de Syndrome de Down ont le système nerveux très sensible au toucher et peuvent trouver les routines d’hygiène quotidienne très difficiles. Les parents constatent souvent que leur enfant atteint du Syndrome de Down résiste à s’habiller, à se laver les cheveux et à se brosser les dents. Ensuite, un enfant peut rechercher la pression sensorielle de façon inappropriée en grinçant des dents, en pressant des objets contre son corps ou en les mettant dans sa bouche.

La perception sensorielle est une fonction naturelle du système nerveux et est crucial pour s’adapter et réagir à son environnement et avec d’autres personnes. Lorsqu’il y a un problème dans la façon dont les nerfs et le cerveau traitent l’information sensorielle de l’environnement, il y aura des conséquences négatives sur le comportement de l’enfant et sa qualité de vie.

Le rôle des thérapies complémentaires dans le syndrome de Down

Aujourd’hui, il n’existe aucun moyen de guérir le syndrome de Down, mais il existe de nombreuses thérapies qui peuvent aider à réduire les symptômes négatifs, et à améliorer son fonctionnement et la qualité de vie de la personne. Les approches thérapeutiques diffèrent d’une personne à l’autre, selon les besoins de chacun.

Les thérapies complémentaires qui sont souvent utilisées et étudiées pour leurs effets positifs dans le Syndrome de Down, sont les thérapies nutritionnelles, l’orthophonie, la thérapie d’intégration sensorielle, l’ergothérapie et diverses thérapies du mouvement et du massage.

L’un des moyens d’améliorer la santé et le fonctionnement des personnes atteintes de SD est d’anticiper et de traiter les problèmes de santé qui surviennent pendant l’enfance. Il est important de stimuler la sensibilité du système nerveux et des parties du cerveau qui traitent les informations sensorielles. Par exemple, il est prouvé scientifiquement que le massage avait un effet positif sur le tonus musculaire et le développement moteur, ainsi que sur la vision chez les jeunes enfants atteints de SD.

Selon les études scientifiques, la circulation sanguine et l’activité musculaire affectent également le développement du cerveaux: Donc le massage thérapeutique par pression a de nombreux avantages potentiels pour les enfants atteints de SD.

Médecine Traditionnelle Chinoise et Massage Chinois pour le Syndrome de Down

Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’état de santé de la personne dépend fortement de sa circulation sanguine et du flux d’énergie dans le corps. Si, par exemple, la circulation sanguine aux tissus musculaires n’est pas l’idéale, il en résultera un tonus musculaire bas de la personne. Le massage chinois sous pression, comme l’acupression, vise à stimuler la circulation sanguine et à améliorer l’apport de nutriments et l’élimination des toxines du muscle, ce qui permet d’améliorer durablement le tonus musculaire et le fonctionnement moteur.

La stimulation des tissus profonds par l’acupuncture ou le massage chinois vise également à stimuler le système nerveux, y compris les nerfs qui conduisent les signaux sensoriels et de douleur vers et depuis le cerveau. Les parties du cerveau qui traitent et intègrent l’information sensorielle, la perception de la douleur, le traitement de la mémoire et l’intégration des émotions sont également impliquées dans ce processus. Selon certaines études, l’acupuncture et l’acupression semblent également stimuler et affecter positivement le fonctionnement des parties du cerveau qui contrôlent la motricité.

D’après une étude scientifique sur l’effet du massage chinois fait par les parents sur les enfants atteints de SD, les enfants ont eu améliorations au niveau du langage. Les enfants qui ne comprenaient pas le langage orale avant le début de la thérapie, ils ont eu une meilleure compréhension du langage orale au cours du traitement, et ceux qui parlaient, mais pas beaucoup, ont acquis un langage plus expressif.

« Une conséquence imprévue de cette étude est que peu après le début du traitement, nous avons observé un saut inattendu dans les habiletés langagières chez les enfants atteints du syndrome de Down, comme nous l’avons signalé précédemment dans notre travail avec les enfants autistes… Les enfants sans langage réceptif ont acquis un langage réceptif et les enfants avec langage expressif en ont acquis davantage ».

(Silva et al., 2009).

Pourquoi le Centre Tui Na – Méthode Rozman© pour le syndrome de Down ?

Le Centre Tui Na – Méthode Rozman© est basé sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise. Ses principaux objectifs sont de stimuler et d’augmenter le flux sanguin vers les muscles et de stimuler les nerfs qui transmettent les signaux de la peau ver le cerveau. Ses principaux objectifs sont de stimuler et d’augmenter le flux sanguin vers les muscles et de stimuler les nerfs qui transmettent les signaux de la peau ver le cerveau.

Le Tui Na Centre – Méthode Rozman© est abordable, simple à apprendre et à pratiquer. Une fois appris, le massage est effectué par les parents à la maison. Il n’implique pas la participation d’autres personnes ou le déplacement vers des centres thérapeutiques. Chaque séance de massage dure entre 15 et 45 minutes, selon les besoins individuels de l’enfant.

Le massage quotidien effectué par les parents permet à l’enfant de bénéficier d’une interaction régulière et un contact physique avec ses parents dans un environnement sûr et familier. S’il est effectué à des heures régulières, par exemple à l’heure du coucher, le massage peut rapidement faire partie d’une routine, favorisant ainsi une meilleure relaxation et améliorer le sommeil.

Centre Tui Na – Méthode Rozman© : Les principes

Le Tui Na Centre – Méthode Rozman CP© est une thérapie unique développée par Leonid Rozman dans le but d’améliorer le bien-être physique et émotionnel des enfants atteints de Syndrome de Down ou d’autisme. Le massage Tui Na suit les principes de la médecine traditionnelle chinoise. Il stimule l’autorégulation du corps par le biais du toucher doux et la stimulation des méridiens et des points d’acupuncture. Cependant, certaines techniques de massothérapies plus traditionnelles, pratiquées en Occident, ont aussi été incorporés dans la Méthode Rozman©.

Cette thérapie a pour but d’améliorer l’état physique d’un enfant ou d’un adulte atteint de Syndrome de Down et d’obtenir ainsi du tonus musculaire et de la perception sensorielle. La Méthode Rozman© accorde également une attention particulière au bien-être émotionnel et mental de l’individu. Plusieurs des points d’acupression sur la tête qui sont stimulés pendant la séance sont dits – dans la médecine traditionnelle chinoise – comme étant liés à l’anxiété, à la relaxation et la concentration.

Améliorer le bien-être et la qualité de vie de toute la famille

En plus d’améliorer la perception sensorielle, les comportements et la communication sociale de l’enfant, il a été démontré que les différentes formes de thérapies d’acupression faites par les parents réduisent leur propre niveau de stress et renforcent le lien émotionnel entre les parents et l’enfant. Les parents qui mentionnent souvent de ne pas pouvoir  » s’approcher  » de leurs enfants, être plus proche physiquement et émotionnellement de leurs enfants après une période de massage régulier. Les enfants eux-mêmes, même s’ils ne sont pas capables de communiquer verbalement, expriment souvent avec une manière différente leur volonté de commencer le massage, quand ils sont à la maison.

La pratique du Tui Na Centre – Méthode Rozman© permet chaque jour aux parents de passer à l’action et de participer activement à l’amélioration du bien-être et du développement de leur enfant.

« L’un des principaux avantages pour les parents a été le sentiment de proximité avec leurs enfants. Les principaux avantages pour les enfants étaient perçus par les parents comme une amélioration des habitudes de sommeil, les enfants étaient plus détendus après avoir reçu le massage et semblaient plus réceptifs au toucher. La demande de massage de la part des enfants à la maison était intéressante. Au bout de 16 semaines de suivi, les parents et les enfants continuent de prendre plaisir à donner et à recevoir une thérapie par le toucher. »(Cullen at al. 2015)

Conclusion

La méthode Tui Na Centre – Méthode Rozman© ne prétend pas être un remède contre le Syndrome Down ! Cependant, d’après de nombreux rapports de parents et de nombreuses études positives sur les thérapies par le toucher et les massothérapies fondées sur des principes similaires, la méthode Rozman© a le potentiel d’améliorer et de réduire plusieurs des symptômes désagréables du Syndrome de Down.

La majorité des parents qui ont assisté à la formation et qui ont mis en pratique un massage quotidien à la maison avec leurs enfants, ont signalé une amélioration du sommeil et du comportement, de la motricité et de la coordination et en générale une meilleure qualité de vie.

De plus, la pratique quotidienne de ce massage peut renforcer le lien particulier que les parents ont avec leur enfant, et ainsi réduire le stress parental et améliorer leur propre bien-être.

Comment s’entraîner au Centre Tui Na – Méthode Rozman© ?

La formation du Tui Na Centre – Méthode Rozman© est maintenant disponible en ligne ou à travers des formations en présentiel.

Les formations en présentiel ont lieu environ deux fois par an à Londres, ou peuvent être organisées sur demande, à n’importe quel endroit au Royaume-Uni ou à l’étranger.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez discuter de la possibilité d’organiser une formation ou un atelier de démonstration dans votre région.

Nous offrons également des formations individuelles privées. Pour plus de détails, cliquez ici.

Bibliographie

Brandt, B., and I. Rosén. 1995. “Impaired Peripheral Somatosensory Function in Children with Down Syndrome.” Neuropediatrics 26 (06): 310–12. https://doi.org/10.1055/s-2007-979780.

BRANDT, BRITA RYDE. 1996. “Impaired Tactual Perception in Children with Down’s Syndrome.” Scandinavian Journal of Psychology 37 (3): 312–16. https://doi.org/10.1111/j.1467-9450.1996.tb00663.x.

Bruni, Maryanne, Debra Cameron, Shelly Dua, and Sarah Noy. 2010. “Reported Sensory Processing of Children with Down Syndrome.” Physical & Occupational Therapy In Pediatrics 30 (4): 280–93. https://doi.org/10.3109/01942638.2010.486962.

Chen, Yung-Jung, and Peng-Cheng Fang. 2005. “Sensory Evoked Potentials in Infants with Down Syndrome.” Acta Paediatrica 94 (11): 1615–18. https://doi.org/10.1080/08035250500252609.

Fang, Jiliang, Zhen Jin, Yin Wang, Ke Li, Jian Kong, Erika E. Nixon, Yawei Zeng, et al. 2009. “The Salient Characteristics of the Central Effects of Acupuncture Needling: Limbic-Paralimbic-Neocortical Network Modulation.” Human Brain Mapping 30 (4): 1196–1206. https://doi.org/10.1002/hbm.20583.

Guzzetta, A., S. Baldini, A. Bancale, L. Baroncelli, F. Ciucci, P. Ghirri, E. Putignano, et al. 2009. “Massage Accelerates Brain Development and the Maturation of Visual Function.” Journal of Neuroscience 29 (18): 6042–51. https://doi.org/10.1523/JNEUROSCI.5548-08.2009.

GUZZETTA, ANDREA, MARIA G D’ACUNTO, MARCO CAROTENUTO, NICOLETTA BERARDI, ADA BANCALE, ENRICO BIAGIONI, ANTONIO BOLDRINI, PAOLO GHIRRI, LAMBERTO MAFFEI, and GIOVANNI CIONI. 2011. “The Effects of Preterm Infant Massage on Brain Electrical Activity.” Developmental Medicine & Child Neurology 53 (September): 46–51. https://doi.org/10.1111/j.1469-8749.2011.04065.x.

Hu, Chun-Wei, Yu-Shan Wei, Ya-Mei Du, He-Qin Li, Zhi-Hua Liu, Yan-Ping Qiu, and Hui-Ting Yang. 2014. “[Effect of Acupoint Massage Dominant Early Comprehensive Intervention on the Prognosis of Premature Infants with Brain Injury].” Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi Zhongguo Zhongxiyi Jiehe Zazhi = Chinese Journal of Integrated Traditional and Western Medicine 34 (9): 1074–77. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25335331.

McGuire, Brian E., and Ruth Defrin. 2015. “Pain Perception in People with Down Syndrome: A Synthesis of Clinical and Experimental Research.” Frontiers in Behavioral Neuroscience 9. https://doi.org/10.3389/FNBEH.2015.00194.

Orefice, Lauren L., Jacqueline R. Mosko, Danielle T. Morency, Michael F. Wells, Aniqa Tasnim, Shawn M. Mozeika, Mengchen Ye, et al. 2019. “Targeting Peripheral Somatosensory Neurons to Improve Tactile-Related Phenotypes in ASD Models.” Cell 178 (4): 867-886.e24. https://doi.org/10.1016/j.cell.2019.07.024.

Paleg, Ginny, Mark Romness, and Roslyn Livingstone. 2018. “Interventions to Improve Sensory and Motor Outcomes for Young Children with Central Hypotonia: A Systematic Review.” Journal of Pediatric Rehabilitation Medicine 11 (1): 57–70. https://doi.org/10.3233/PRM-170507.

Purpura, Giulia, Francesca Tinelli, Stefania Bargagna, Margherita Bozza, Luca Bastiani, and Giovanni Cioni. 2014. “Effect of Early Multisensory Massage Intervention on Visual Functions in Infants with Down Syndrome.” Early Human Development 90 (12): 809–13. https://doi.org/10.1016/j.earlhumdev.2014.08.016.

Roizen, Nancy J. 2005. “Complementary and Alternative Therapies for Down Syndrome.” Mental Retardation and Developmental Disabilities Research Reviews 11 (2): 149–55. https://doi.org/10.1002/mrdd.20063.

Silva, L. M. T., M. Schalock, J. Garberg, and C. L. Smith. 2012. “Qigong Massage for Motor Skills in Young Children With Cerebral Palsy and Down Syndrome.” American Journal of Occupational Therapy 66 (3): 348–55. https://doi.org/10.5014/ajot.2012.003541.

Watling, Renee. 2019. “Sensory Processing and Maladaptive Behavior: Profiles within the Down Syndrome Phenotype: Applying Findings to Practice.” Physical & Occupational Therapy In Pediatrics 39 (5): 477–79. https://doi.org/10.1080/01942638.2019.1645535.

Will, Elizabeth A., Lisa A. Daunhauer, Deborah J. Fidler, Nancy Raitano Lee, Cordelia Robinson Rosenberg, and Susan L. Hepburn. 2019. “Sensory Processing and Maladaptive Behavior: Profiles Within the Down Syndrome Phenotype.” Physical and Occupational Therapy in Pediatrics. https://doi.org/10.1080/01942638.2019.1575320.

Yanchi, Liu. 1988. The Essential Book of Traditional Chinese Medicine: Vol. 1. Theory. New York: Columbia University Press.

Yang, Yi, Ines Eisner, Siqi Chen, Shaosong Wang, Fan Zhang, and Linpeng Wang. 2017. “Neuroplasticity Changes on Human Motor Cortex Induced by Acupuncture Therapy: A Preliminary Study.” Neural Plasticity 2017: 1–8. https://doi.org/10.1155/2017/4716792.

Yoo, Seung-Schik, Catherine E. Kerr, Min Park, Dong-mi Im, Russell A. Blinder, HyunWook Park, and Ted J. Kaptchuk. 2007. “Neural Activities in Human Somatosensory Cortical Areas Evoked by Acupuncture Stimulation.” Complementary Therapies in Medicine 15 (4): 247–54. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2007.01.010.

Zhang, Xinghe, Taipin Guo, Bowen Zhu, Qing Gao, Hourong Wang, Xiantao Tai, and Fujie Jing. 2018. “Pediatric Tuina for Promoting Growth and Development of Preterm Infants.” Medicine 97 (18): e0574. https://doi.org/10.1097/MD.0000000000010574.